Un troisième gardien pour le DFCO

C’est volontiers que le dernier arrivé du mercato hivernal s’est prêté au jeu des questions.

dfco.fr : Jérémy, retrace nous ton parcours…

JD : J’ai intégré le club de Sochaux dès 1998. En 2002 j’étais au centre de formation. De 2007 à 2009 j’ai rejoint le Tours Fooball Club afin de trouver du temps de jeu.

dfco.fr : Comment es-tu devenu gardien ?

JD : Je ne m’y étais jamais préparé ! C’est vers 7-8 ans, alors que les 2 gardiens de mon équipe étaient blessés que je me suis proposé. J’étais le plus jeune mais vu que personne ne voulait prendre le poste on m’a laissé essayer. Je n’ai encaissé aucun but dans la compétition alors j’ai décidé de continuer sur cette voie ! Pour moi le poste de gardien c’est un sport individuel dans un collectif. J’aime le recul que l’on doit avoir dans ce poste, le travail spécifique. Pour moi le football ce n’est que du plaisir même si je suis un gros compétiteur !

dfco.fr : Raconte-nous cette expérience à Tours…

JD : Ça a été un peu compliqué. Je suis arrivé tard dans le mercato, le club était alors en National. La première saison a été difficile en terme d’intégration. J’avais du mal à accepter ce niveau inférieur, je me suis rapidement blessé. J’ai tout de même vécu une saison exceptionnelle sur le plan humain avec ce groupe qui a retrouvé la Ligue 2. La seconde saison a été meilleure personnellement. J’ai fait une bonne préparation avec un groupe de qualité, j’étais clairement le N°2. Mais mes démons de jeunesse ont eu encore raison de moi ! J’étais frustré d’être sur le banc, je n’arrivais pas à accepter ma place, cela a créé des conflits… Je suis conscient d’en avoir trop voulu tout de suite, aujourd’hui j’ai compris car mon attitude m’a valu d’être 6 mois loin des pelouses.

dfco.fr : Et te voilà à Dijon !..

JD : Oui ! Je sors d’un mois d’essai à Boulogne-sur-Mer. Ça se passait bien au départ et puis je me suis blessé lors d’un match amical. Finalement les dirigeants ont favorisé du renfort offensif pour leur mercato et je n’ai pas été retenu. C’est mon agent qui m’a mis en contact avec le DFCO. Je suis venu la semaine dernière m’entraîner avec Zakaria Alaoui ; ça s’est très bien passé. Je me suis senti à l’aise et proche de la manière de travailler ici. J’ai déjà pu suivre une séance avec Grégory Malicki, que je suis depuis longtemps. A Sochaux j’ai eu la chance de travailler avec Teddy Richert qui m’a beaucoup appris. J’espère apporter à mon tour et apprendre encore ici avec les Rouges.

Premier entraînement officiel dès demain, au travail !