O.Dall’Oglio avant Nice : « On est sur la bonne voie »

Le DFCO va-t-il réussir la passe de trois ? Face à des Niçois en mal de confiance, les hommes d’Olivier Dall’Oglio chercheront à enchaîner un troisième succès consécutif en Ligue 1 Conforama. Retrouvez les meilleurs moments de la conférence de presse du coach dijonnais. 

 

Le point sur l’infirmerie

« Pas de surprise par rapport aux blessures. Benjamin Jeannot (blessé au mollet), ce sera 3 ou 4 semaines. C’est délicat donc on va prendre une semaine de plus. C’est une blessure qu’il a eu il y a quelques années, et il s’en souvient. Il faudra être prudent. Naïm Sliti, on va voir si trois semaines, ça peut passer. Il n’y a pas trop de règle, tout dépend de l’état du garçon. Il ne faut pas prendre de risque, car la pire des choses serait la récidive. Pareil avec l’entorse de Wesley Saïd, même s’il y a moins de risques qu’avec les blessures musculaires. Le secteur offensif est touché. Certains vont partir en sélection, comme Julio Tavares, et j’espère que nous n’aurons pas d’autres surprises car les retours de sélection sont parfois un peu délicats… Cédric Varrault a pris un coup sur le bas du tibia mais il reprend aujourd’hui. »

 

Deux jeunes en renforts offensifs

« Les solutions sont un peu limitées offensivement. On a fait monter deux jeunes attaquants de l’équipe réserve (Adrian Sahibeddine et Oussama Abdeldjelil) car on aura peut-être besoin d’eux. Les deux marchent bien, on les avait testé contre Sochaux en amical. Cela leur avait permis de découvrir un peu l’environnement. Maintenant, c’est vrai qu’il y a une différence entre l’équipe pro et l’équipe réserve, notamment au niveau de l’intensité. C’est pour ça qu’on les a pris toute la semaine afin qu’ils montent de niveau. Ils peuvent éventuellement être du voyage. Peut-être un, pas les deux ? »

 

Des Aiglons qui n’ont pas la réussite

« Encore hier (en Europa League contre la Lazio Rome), ils n’ont pas eu de chance. On peut craindre une réaction, mais c’est dur à dire. Je pense qu’au niveau du moral, ça doit être un peu compliqué… Vu la saison dernière et ce début de saison, ce n’est pas ce qu’ils espéraient. Ils restent des compétiteurs, des joueurs d’un certain niveau, et chez eux ils n’ont pas toujours eu de chance. Ça peut être compliqué pour nous. Après, ils ont joué hier soir avec une nouvelle déception. On peut peut-être jouer là-dessus aussi… On prend tout ! »

 

Une bonne dynamique et le plein de confiance

« Ça serait un record. On aime bien prendre ce genre de défi. Ces deux victoires nous permettent de vraiment souffler, de retrouver la confiance. Avec le staff, on constate qu’il y a plus d’entrain, plus de joie. C’est assez positif. Comme quoi, on est vraiment lié aux résultats. Derrière, les garçons travaillent mieux. Ces victoires là nous aident. On en avait un peu besoin car ça reste très serré et très fragile. »

 

Une base défensive solide essentielle

« Ce que je dis toujours, c’est qu’il faut d’abord être plus solide que l’on est. Il y a encore de grosses améliorations, on y a encore travaillé cette semaine malgré le fait que l’on n’ait pas pris de but. C’est très bien, mais il y a encore des axes de travail là-dessus, qui vont nous permettre d’être meilleurs dans le jeu. J’en suis persuadé. Quand je regarde les grosses équipes de Champion’s League, le discours des coachs est d’être tout d’abord solide pour déployer du jeu. Dans quelques semaines, je pense que nous serons meilleurs là-dessus. »

 

Essayer de conserver un maximum le ballon

« Conserver le ballon nous économise pas mal d’énergie. Surtout dans les phases de transition, quand on est fatigué et qu’on récupère le ballon, là il va falloir être meilleur pour pouvoir conserver de meilleure manière le ballon. Quand on a le ballon, on se dépense moins, et l’énergie on la garde pour autre chose. C’est du travail avec le cerveau, savoir se déplacer au bon endroit, il faut de la technique. 

 

Deux mois pour grimper au classement !

« On doit prendre des points. C’est ce qui est prévu. Maintenant, entre ce que l’on prévoit et ce qui va se passer, on ne sait pas trop… Tout ce que je sais, c’est que je sens l’équipe plus soudée et structurée. on est plutôt sur la bonne voie. Je sens l’équipe plus concernée. Cet équilibre doit nous permettre de prendre des points sur novembre et décembre. Les matchs vont s’enchaîner et vu l’amélioration du groupe, on doit grignoter des points. »

 

La sélection en Espoirs de Valentin Rosier

« C’est un garçon qui a progressé très rapidement. On a vu la progression à partir de janvier 2017 et ça s’est concrétisé quand il est rentré dans le groupe. Il a confirmé sur le début de saison et est allé chercher sa place de titulaire. Même si cela reste fragile car il y a une grosse concurrence à ce poste de latéral. S’il y a un message à faire passer : ce n’est que le début. C’est intéressant, maintenant il faut qu’il s’accroche car il va aussi voir la différence avec les garçons avec qui il va s’entraîner et les équipes qu’il va affronter. C’est un cran au-dessus. Il va falloir qu’il soit présent. Je compte sur lui. Sa marge de progression est, je pense, assez large. C’est une belle récompense pour lui et pour le club. Cela récompense le secteur recrutement. Il faut qu’il garde sa fraîcheur et son envie d’avancer. »

 

Retrouvailles avec Pierre Lees-Melou et Arnaud Souquet

« Je suis assez content pour eux car ce sont des garçons hyper sérieux dans leur démarche professionnelle. Ce sont des exemples  à citer. Ils ont vraiment progressé, et s’ils réussissent à s’imposer dans une équipe  européenne comme Nice, à jouer en Coupe d’Europe, c’est quand même très bien ! Ce sont des jeunes joueurs qui ont un avenir intéressant. Maintenant, s’ils pouvaient rester tranquille contre nous dimanche, ce serait bien aussi… »

à visionner sur dfco.fr