O.Dall’Oglio avant Guingamp : « Utiliser la gifle de l’an passé »

Olivier Dall’Oglio se souvient bien de la gifle reçue au Roudourou la saison dernière (4-0). L’entraîneur dijonnais espère, cette fois-ci, que ses joueurs ne « partiront pas la fleur au fusil » à Guingamp, et qu’ils pourront récolter au moins un point. 

Guingamp va un peu mieux après sa victoire à Troyes

« Le fait de gagner à l’extérieur a permis de relancer la machine. Ils étaient sur une mauvaise série et là, ils redémarrent. En espérant qu’ils ne redémarrent pas trop fort pour nous, car on a un mauvais souvenir de notre dernier déplacement à Guingamp. Ils ont des soucis de blessure avec leurs attaquants, et l’entraîneur ne peut pas faire beaucoup tourner. Ça coince un peu au niveau de la confiance. »

 

Le DFCO sur un rythme régulier

« C’est vrai qu’on est pour l’instant assez régulier. Ce qui me fait plaisir, c’est de récupérer aussi les blessés que l’on avait depuis un bout de temps. Cela renforce encore plus le collectif. Le but est de rester dans cette régularité au niveau des performances, et nous verrons les résultats d’ici la fin de l’année civile. Si nous pouvons encore engranger quelques points, on ne va pas se gêner. Ça reste fragile, mais je sens qu’il y a un certain élan positif. »

 

Encore des progrès à réaliser à l’extérieur

« C’est le challenge que l’on doit relever. A l’extérieur, nous devons être plus efficaces en terme de points. Et il faut qu’on évite d’avoir des trous d’air dans les matchs, à l’image d’Amiens, où on se met en danger avec des oublis défensifs, de replacement. On ne peut pas toujours marquer trois buts… On sait que nous devons être plus efficaces derrière. Souvent, c’est de la négligence, des absences. C’est quelque chose que devons travailler car c’est récurrent chez nous. Cela va un peu mieux, mais nous ne sommes pas guéris. »

 

La moindre négligence peut se payer cash 

« C’est sûr que les erreurs, on les a payées cash. Bon après, tout dépend aussi de la qualité des adversaires… Je me souviens du premier match à Marseille où l’on fait une bonne première mi-temps, tout le monde est concentré sur ce qu’il a à faire. On sent une sorte de solidité. Et puis, tu as un ou des joueurs qui sont un peu moins bien, qui se replacent moins vigoureusement, et derrière tu prends la marée… Ça va très vite. En face, il y a des joueurs à l’affût de ça. Cela se paye cash. Ces états de fait, nous en sommes responsables. Il y a des petits oublis qui te donnent une sorte de fragilité. Parfois, c’est un manque de communication. C’est emmerdant car ça nous a coûté pas mal de points. »

 

Continuer de grappiller des points en 2017

« En terme de points, pour l’instant, c’est bien. Mais je pense qu’il faudra vraiment faire un bilan après les trois matchs de la fin d’année. L’objectif sera encore de gratter un maximum de points sur ces matchs-là. Si à Guingamp on arrive à ramener quelque chose, ce sera très bien. Je pense que ça nous renforcera en terme de confiance sur les matchs à l’extérieur. Ce serait bienvenu dans ce championnat très serré. »

 

A Guingamp, le 12e homme est important

« Difficile de parler de l’adversaire car il y a pas mal de changements dans le système de jeu, dans les joueurs. Difficile de lire ce qu’ils vont nous présenter, même si par rapport à certains blessés actuels, il peut être un peu limité au niveau offensif. C’est une équipe qui est en Ligue 1 depuis un bout de temps, qui se comporte très bien, notamment chez eux avec un public qui pousse. C’est un plus pour Guingamp d’avoir le stade du Roudourou. On sait qu’il y aura du monde, une belle ambiance. Les joueurs sont redevables de ça, donc on sent qu’il y a ce plus qui nous attend… »

 

Un rappel de la défaite 4-0 la saison dernière ? 

« Je pense qu’il faut rappeler ce qui s’est passé. Je ne vais non plus développer de folie, mais l’année dernière, nous sommes partis la fleur au fusil… Tout le monde attaque, il n’y a plus de défenseurs, on part à l’aventure… Si on part à l’aventure de la même manière, on se fera punir de la même manière… Il faut savoir utiliser les gifles prises par le passé. »

 

Comment remplacer Xeka ? 

« Xeka amène un plus au niveau technique et de la relance. J’attends pas mal des joueurs qui vont être là pour le suppléer. Il y a des joueurs en attente, qui veulent du temps de jeu, donc là, c’est le moment de montrer… Naïm peut débuter car il a beaucoup de jus. On sent beaucoup d’envie, mais il ne pourra certainement pas faire 90 minutes. »

à visionner sur dfco.fr