Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Proin vel finibus sapien. Phasellus faucibus ultrices dolor, ut eleifend mauris iaculis id. Nullam ultricies elit a turpis interdum dictum. Morbi venenatis, lorem quis commodo ultricies, urna lectus interdum metus, ut eleifend purus leo et sapien.

P.Garande avant Rodez-DFCO : "Montrer une autre image"

A la veille du premier déplacement de l'année 2022, sur la pelouse de Rodez (21e journée de Ligue 2 BKT), Patrice Garande a clairement expliqué qu'il attendait davantage de ses joueurs. A commencer dès samedi dans l'Aveyron.


Le point sur l’infirmerie

« Daniel Congré et Cheick Traoré sont de retour, c’est une bonne chose. Malheureusement, Romain Philippoteaux est malade, et Mickaël Le Bihan (quadriceps) est blessé. Jessy Pi n’est pas totalement rétabli. Yassine Benzia (touché par la COVID-19) fait un travail individuel. On a aussi les absents de la CAN et les blessés de longue date. Des membres du staff sont touchés par le COVID-19. Avec Saïd Saber et Reda Benchaa, j’ai 17 joueurs de champ et 3 gardiens disponibles. »
 

Apprendre de Nîmes et tourner la page à Rodez

« On a fait une mise au point collective avec images à l’appui, un debriefing de la première partie de saison, les choses que nous devions améliorer. Une fois qu’on s’était dit les choses, on a fait une bonne semaine d’entraînement. Je vous dis souvent ça… mais l’entraînement, ce n’est pas les matchs. Le match de Nîmes est derrière nous. Cette semaine, on a bien travaillé et bien préparé ce match de Rodez. Après, c’est demain qu’il faudra mettre tous les ingrédients… »
 

Les ambitions du DFCO

« Après Nîmes, j’ai dit à mes joueurs que c’était honteux d’avoir parlé de maintien alors que l’on joue au DFCO. Ce qui est vrai, c’est qu’il y a une situation au classement qui fait que l’on est obligé de regarder derrière. La remise en question, ce n’est pas de parler de maintien. On se doit d’être dans la première partie de tableau. Il faut montrer une régularité dans les performances et une certaine attitude pour pouvoir être dans des eaux plus conformes à la qualité des joueurs… Depuis que je suis arrivé, avec le retard qu’on avait, je n’ai jamais dit qu’on serait dans les 3. Par contre, il faut montrer une autre image, de l’allant sur le terrain et des vertus différentes de celles montrées contre Nîmes. Mes joueurs ont réalisé des matchs de très belle facture, mais le problème, ce que l’on enchaîne pas… Après Nancy, je pensais qu’on allait proposer autre chose contre Nîmes, et gagner ce match. Cela nous aurait projeté vers des choses plus plaisantes à jouer. »
 

Le déplacement à Rodez

« C’est compliqué d’aller à Rodez, mais il va falloir faire un résultat là-bas. Rodez est capable de faire de très belles choses. Cette équipe a fait de bons résultats. Laurent Peyrelade travaille très bien, son équipe est difficile à jouer, avec un système en 5-3-2 et des joueurs qui y sont bien rôdés. On sait que ce match sera difficile. Je demande à mes joueurs d’évoluer à leur niveau et de jouer en équipe. On a plus de chance de gagner les matchs en étant comme ça… L’adversaire a des qualités, mais elle a aussi des faiblesses. On a bien bossé là-dessus cette semaine, à nous de faire ce qu’il faut demain. »
 

Travailler le mental

« Lors de mon arrivée, j’ai demandé au Président de prendre quelqu’un de l’extérieur. Le but principal de cette venue, c’était de faire en sorte que les joueurs s’expriment pour évacuer le traumatisme de la saison dernière et des cinq premières journées. Un travail a été fait là-dessus. Cette personne a des relations régulières avec moi et il rencontre des joueurs par groupe ou individuellement. Il est à disposition des joueurs quand ils ont besoin. C’est bien que les joueurs s’expriment sur ce qu’ils ressentent. »
 

Le départ d'Anthony Racioppi, le retour de Saturnin Allagbé

« Anthony Racioppi avait manifesté le désir de partir, car cela fait un moment que les Young Boys Berne le voulaient. Après réflexion, j’ai dit OK pour son départ car nous avions la possibilité de faire revenir Saturnin. Il est arrivé cette semaine, il connaît le club, donc il n’y a pas de soucis. Je sais que c’est un bon gardien, même si je sais qu’il a très peu joué à Valenciennes. Aujourd’hui, nous avons un numéro 1, un numéro 2 et un numéro 3. Le problème a été solutionné. »

 

Derniers articles