Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Proin vel finibus sapien. Phasellus faucibus ultrices dolor, ut eleifend mauris iaculis id. Nullam ultricies elit a turpis interdum dictum. Morbi venenatis, lorem quis commodo ultricies, urna lectus interdum metus, ut eleifend purus leo et sapien.

David Linarès : "Le score est lourd avec un fait de jeu déterminant"

David Linarès, Frédéric Antonetti et Wesley Lautoa sont passés en conférence de presse après la défaite dijonnaise face à Metz (1-5). Retrouvez ci-dessous l'intégralité de la conférence en vidéo.

David LINARES : « Il y a une heure intéressante en infériorité numérique. Le score est lourd. Par rapport aux paramètres qu'on a eu à gérer, je tiens à saluer la prestation et l'état d'esprit de mes troupes. Il y a quand même un fait de jeu déterminant. Si un de mes joueurs a commis une faute en s'adressant de manière vulgaire à l'arbitre, il n'y a rien à dire quant à la sanction. Mais sur la faute sur Senou Coulibaly, le protocole VAR doit être utilisé, on doit aider l'arbitre. Il ne peut sans doute pas tout voir. Je ne vais pas faire le mauvais joueur, ce n'est pas mon genre, mais sur cette action le VAR doit se manifester. On doit lui signaler et il doit au moins revoir ses images pour décider en son âme et conscience. Ca aurait du être le cas à Rennes la semaine dernière. C'est encore le cas cette semaine.

La fin de match, les trois buts encaissés, je le comprends. Beaucoup de choses s'accumulent dans la tête des joueurs. On prend des buts sur coups de pieds arrêtés. On a des manques. Je n'étais pas content de l'état d'esprit après Rennes. Là, après une mi-temps à 10 contre 11, ils ont bien réagi. »

 

Wesley LAUTOA : « Nous n’avons pas été gâtés sur la première mi-temps avec ces deux buts encaissés. Nous étions plutôt bien à 0-0.  Le premier but vient nous punir, il nous fait mal. Après, il y a les décisions arbitrales qui sont frustrantes. Il y a des gens qui sont dans le bus (le VAR) et qui sont là pour aider l’arbitre, et cela n’a pas été en notre faveur. Cela valait le deuxième jaune... Après, on prend le rouge avec Bersant (Celina) sur un accrochage avec l’arbitre. Je pense qu’on a encore le droit de dialoguer avec l’arbitre... C’est frustrant.
Nous avons eu une bonne réaction en deuxième mi-temps, on a mis la pression sur cette équipe messine. Nous aurions mérité d’égaliser, malheureusement on se fait punir sur un contre qui nous tue. Physiquement, après, on a baissé. C’est dur, mais on ne peut pas dire qu’on a « hâte que ça s’arrête », car nous faisons un beau métier. Nous n’avons pas le droit de nous plaindre. Là, c’est une saison de merde. C’est comme ça, il faut s’accrocher et ne pas baisser les bras. »

 

Derniers articles