Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Proin vel finibus sapien. Phasellus faucibus ultrices dolor, ut eleifend mauris iaculis id. Nullam ultricies elit a turpis interdum dictum. Morbi venenatis, lorem quis commodo ultricies, urna lectus interdum metus, ut eleifend purus leo et sapien.

O.Dall'Oglio avant ASSE - DFCO : "On y va avec de l'envie et de l'ambition"

Le DFCO se déplace sur la pelouse de Saint-Etienne pour le compte de la 19 eme journée de Ligue 1 Conforama. Retrouvez la conférence de presse d"Olivier Dall"Oglio.
 

Le point sur l'infirmerie
" Il y a une bonne liste de blessés. Viennent se rajouter Fred Sammaritano et Laurent Ciman (genou) et Valentin Rosier (pied). Pour Valentin, c'est une fracture de fatigue. Il est donc out pour ce match et certainement pour les deux ou trois prochains. Il n'y aura pas d'opération. On récupère Wesley Lautoa et Mehdi Abeid qui étaient suspendus. Yoann Gourcuff a repris la course. Lors de la reprise, normalement, il devrait reprendre avec le groupe. "


Le retour de Kwon Chang-hoon
" Chang-hoon était un peu fatigué car en match les courses sont beaucoup plus intenses. Il y avait aussi l'excitation de reprendre. C'était plutôt positif. Il a beaucoup d'envie, de détermination et de jus. Quand tu n'as pas joué pendant six mois, c'est comme quand tu es dans une cage pendant six mois et qu'on te lâche. Il faut doser. Il manque de pas mal de rythme. Cela amène un vent de fraîcheur, autant à l'entraînement que sur le match. Il pourrait être intégré au match de coupe de France à la reprise. Pendant les vacances, il a un programme. Il va continuer à travailler. "


Une mission d"envergure dans le Chaudron
" Tous les matchs sont délicats et difficiles, on y va toujours avec de l'ambition. Les garçons sont prêts, certains ont pu se reposer mercredi. Avec les blessés que l'on, ce n'est pas l'idéal. Il y a pas mal de tiraillements. Mais à Saint-Etienne, il y a certainement deux ou trois absents aussi. On y va avec fraîcheur et ambition. C'est un bon match à jouer. On sait qu'à Saint-Etienne, dans un stade historique, c'est difficile. Ils ont des armes offensives, beaucoup de qualité. C'est une bonne équipe de notre championnat, une valeur sûre. "

Une défense expérimentale qui a rendu une bonne copie
" Ce que j'ai vu défensivement, c'était bien. Un garçon comme Oussama, pas habitué à jouer, a tenu son rang. L'axe central a été solide. Par rapport à la qualité des joueurs en face, j'ai trouvé un comportement très positif de la défense. Il y aura des décisions à prendre (sur les joueurs titulaires en défense). "

Saint-Etienne en forme et avec un public
" La saison dernière, Saint-Etienne avait été en difficulté sur la première partie. Le recrutement a ensuite été salvateur. Là, c'est différent, ils ont une équipe en place depuis plus d'un an. Je le répète, c'est une très bonne équipe qui, chez elle, est transcendé par un public exceptionnel. Ce sera un match très difficile, mais je suis encouragé par ce que j'ai vu sur le dernier match. "


Réglages, chance, collectif...
" Il y avait beaucoup de réglages à faire au niveau individuel sur cette équipe. On a pris des points sur les trois premiers matchs, mais avec le recul, cela a un peu desservi le groupe. Il y a eu un peu de relâchement, la presse a encensé l'équipe trop rapidement... Les nouveaux, quoi qu'il advienne, il leur faut un temps d'adaptation à la Ligue 1. Il faut l'accepter. Il y a aussi certains joueurs qui pensaient pouvoir quitter le club, pour aller dans des clubs plus huppés, et qui ont été déçus. Cela a joué aussi. Depuis quelques temps, je sens que les garçons sont revenus dans le collectif et qu'il y a plus de répondant. Les résultats ne suivent pas jusqu'à présent, car il y a encore des choses à travailler et nos adversaires sont d'un bon niveau. Souvent, ça se joue à pas grand-chose, comme pour Bordeaux. On ne peut pas dire qu'on mérite de perdre ce match-là. On aurait pu faire un résultat, mais nous ne l'avons pas fait... Peut-être que la chance des trois premiers matchs – sauf le match de Nantes où on a été dominateur – on l'a un peu moins. Il faut retourner la situation. Il y a eu beaucoup de réglages à faire au niveau individuel. "


Des leaders indispensables
" On sentait qu'il fallait des leaders, mais Florent Balmont a été blessé un long moment. Ça a manqué de patron à un moment donné, pour mettre de l'ordre en interne sur le terrain. J'ai demandé à ce que tout le monde prenne ses responsabilités, il faut donner de sa personne : c'est par l'exemple, c'est par le conseil. Je pense qu'il y a une prise de responsabilité d'autres joueurs qui ont voulu prendre le relai. Quand on est longtemps blessé, je pense à Fred Sammaritano, un leader de groupe, c'est difficile de faire passer un message. "


La concurrence dans les buts
" C'est Bobby Allain qui jouera sur ce match. Nous avions déterminé qu'Alex Runarsson jouerait le match contre Bordeaux et que Bobby jouerait à Saint-Etienne. Ce n'est pas une passation de pouvoir, mais la concurrence est plus accrue. Quand je parlais de garçons qui arrivaient de l'extérieur, c'est difficile pour Alex. Il y a la barrière de la langue, mais il se met au français et c'est plus simple pour parler avec ses coéquipiers. Alex a eu des moments un peu délicats sur le terrain. Les résultats ne l'ont pas aidé. Bobby, quand il est arrivé la saison dernière et en début de saison, il a été un peu fébrile. Là, il a pris plus d'ampleur. Il y a une plus forte concurrence, mais c'est une émulation intéressante. "

Derniers articles