Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Proin vel finibus sapien. Phasellus faucibus ultrices dolor, ut eleifend mauris iaculis id. Nullam ultricies elit a turpis interdum dictum. Morbi venenatis, lorem quis commodo ultricies, urna lectus interdum metus, ut eleifend purus leo et sapien.

Avant DFCO-Amiens/P. Garande : "Cela va être un match âpre, engagé"

Le DFCO recoit Amiens ce samedi (coup d'envoi 19h) dans le cadre de la 12ème journée de Ligue 2 BKT. A deux jours du match, retrouvez des extraits de la conférence de presse du coach dijonnais.

 

Point infirmerie

"Lucas Deaux n"a pas encore repris. On espère le récupérer début de semaine prochaine. Romain Philippoteaux s"est fait une petite entorse de la cheville donc il est forfait pour le match de samedi. On a récupéré Christopher Rocchia et Cheick Traoré. Bryan Soumaré a repris l"entraînement aussi. Il a un programme car il a été arrêté longtemps. Il a été assez touché par la COVID. Il va avoir une préparation de trois semaines avant de pouvoir reprendre avec le groupe normalement. Zargo Touré devrait reprendre milieu de semaine prochaine. Il s"entraîne, mais avec un préparateur physique. Jonathan Panzo est en bonne voie, il a commencé à toucher le ballon, il n"est pas encore avec le groupe, et il s"entraîne avec Zargo Touré. Frédéric Sammaritano a repris avec le groupe, pour lui tout va bien. Il est apte. Bruno Ecuele Manga ne jouera pas non plus. Il est parti en sélection, il allait très bien, mais quand il est arrivé au Gabon il n"était pas bien. Il a été testé positif à la COVID. Il a été mis en quarantaine là-bas, puis il est rentré. Il sera testé demain. Jordan Marié est rentré de Capbreton où il a passé trois semaines. Il poursuit sa rééducation."


Les choix

"Cela fait partie du rôle. Un entraîneur doit s"adapter. J"ai un groupe à ma disposition avec des joueurs qui sont bien entraînés et qui sont prêts pour jouer ce match. Après on va faire la meilleure équipe possible évidemment. Il ne faut pas chercher des excuses, c"est comme ça ! Ça ne sert à rien de se lamenter sur ceux qui ne sont pas là. Ce qui est important c"est ceux qui sont là, ceux qui vont jouer le match. Après, c"est sûr que je préfère avoir des choix plus compliqués à faire et avoir tout le monde à disposition. Je préfère me casser la tête pour faire les choix que l"inverse. Ceci dit, on a un groupe qui est compétitif. Les joueurs sont très bien entraînés, on sera prêt pour ce match."

 

Le travail pendant la trêve

"Sur la première semaine, on a beaucoup travaillé avec le ballon. On n"a pas fait de séance athlétique. On avait prévu un match qui a été annulé au dernier moment contre le Servette de Genève. En fin de semaine, on a mis en place une séance d"entraînement qui correspondait aux efforts de match. L"après-midi, on a fait un décrassage comme si on avait joué un match normal. Les joueurs ont eu le week-end de repos. On a repris lundi matin, et après on est rentré sur la préparation du match d"Amiens. On a surtout travaillé l"utilisation du ballon car ce que l"on produit en ce moment me plaît beaucoup. Même si on a perdu les deux matchs, le contenu des matchs se rapproche de ce que je voudrais voir tous les matchs. Après, il nous manque de l"efficacité. Il faut que l"on soit plus efficace, donc on a travaillé là-dessus en mettant en place soit des situations d"attaque-défense, soit des jeux, soit des mini oppositions. Chaque fois qu"on va sur le terrain et qu"on a la possibilité de faire ça, on met en place des complémentarités entre les joueurs. Il faut du temps. Le temps, on n"en a pas beaucoup, mais tous les entraîneurs sont à la recherche de ça. On a eu la chance de ne pas avoir trop de joueurs qui sont partis en sélection, donc on a eu un effectif qui, à 90%, était là."
 


La confiance

"La manière dont les joueurs ont gagné les trois matchs leur a prouvé qu"ils étaient capables de faire des choses. Ils se sont aussi prouvé sur le plan mental qu"ils sont capables de renverser les situations. Ils ont montré qu"ils ne voulaient pas accepter la fatalité. Derrière, on a eu deux défaites, avec un contenu qui était intéressant et qui m"a beaucoup plu. Aujourd"hui, pour franchir un cap, les joueurs doivent prendre conscience de ce qu"ils sont capables de faire et c"est comme ça qu"on va pouvoir faire une série et être performant dans la durée. Je considère que ces joueurs, cette équipe, est capable de faire des choses. Si on rajoute l"attitude qui va pour retrouver l"efficacité, en gardant la qualité qu"on a dans le jeu, on peut battre tout le monde. A l"inverse, si on ne met pas ça, on peut perdre contre tout le monde. On est dans une période où il faut que les joueurs s"approprient les choses, même si j"ai défini un objectif avec eux. Les joueurs doivent avoir un objectif individuel et collectif. Si vous n"avez pas d"objectif, vous ne pouvez pas trouver la motivation. La motivation est de trouver un but à venir s"entraîner. On a pas mal de discussions là-dessus. C"est la suite logique de tout ce qu"on a mis en place depuis que je suis arrivé. J"ai confiance en mes joueurs, en leurs qualités, après il faut qu"eux prennent conscience qu"ils ont des possibilités et qu"aujourd"hui même si on ne peut pas fixer un objectif de place, parce que ça ne sert à rien de le faire maintenant, il faut que dans chacune de leur tête, ils aient la certitude qu"ils ont des qualités et qu'ils peuvent le faire. "


Amiens SC

"C"est costaud, ils faisaient partie des favoris, ils ont fait un gros recrutement. Ils ont pris un entraîneur expérimenté qui connait très bien la Ligue 2. Ils ont eu un peu de mal au début, mais ils ne perdent pas. Tous les matchs que vous jouez contre Amiens, ce sont des matchs qui sont compliqués. C"est un ensemble athlétique qui est aussi performant dans les transitions. Ce n"est pas une équipe qui prend le jeu à son compte. Je m"attends à un bloc équipe très compact. Toutes les équipes de Philippe sont très bien organisées. Ils sont performants sur coups de pied arrêtés, il y a de la taille. Encore une fois, ce qui m"intéresse c"est nous, les forces de l"adversaires et les faiblesses on les connait. Après, il faut être capable de contrer leurs forces et d"exploiter leurs faiblesses. Ça dépend que de ce qu"on va mettre dans le match. Je sais que ça va être un match âpre, engagé. Il faudra être performant dans tous les domaines."

Derniers articles