Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Proin vel finibus sapien. Phasellus faucibus ultrices dolor, ut eleifend mauris iaculis id. Nullam ultricies elit a turpis interdum dictum. Morbi venenatis, lorem quis commodo ultricies, urna lectus interdum metus, ut eleifend purus leo et sapien.

Olivier Delcourt : "Antoine Kombouaré est l’homme de la situation"

Peu après l'arrivée à Dijon d'Antoine Kombouaré, Olivier Delcourt a tenu à présenter le nouvel entraîneur du DFCO aux médias. Le Président en est certain : Antoine Kombouaré est l'homme de la situation pour atteindre l'objectif maintien. Retrouvez les meilleurs extraits de la conférence de presse.

Pourquoi le choix d’Antoine Kombouaré ?
« Comme vous l’avez compris, quand j’ai décrit le profil de l’entraîneur que je voyais succéder à Olivier Dall’Oglio, je recherchais une personne avec des qualités humaines, de compétiteur, de meneur d’hommes. C’est tout ce qui m’a plu chez Antoine. Nous nous sommes rencontrés deux fois. Il a un palmarès en tant que joueur et en tant qu’entraîneur qui n’est plus à décrire, avec beaucoup de réussite. Je souhaitais avoir un entraîneur différent, qui amène une plus-value au groupe en termes de travail, de caractère. Pour moi, Antoine est l’homme de la situation. Je suis très heureux qu’il ait accepté de nous rejoindre et de relever le challenge avec nous. »
 

Quand est intervenue la décision finale ?
« Je l’ai annoncé hier soir à Antoine. Je m’étais fixé un délai pour annoncer à Olivier Dall’Oglio la fin de notre collaboration : c’était la fin de ses vacances. Le lundi matin, j’ai vu le staff, les joueurs, et derrière je me suis mis à la recherche d’un coach. Antoine était en priorité dans ma liste de coachs. Je souhaitais aussi prendre contact avec d’autres entraîneurs. J’ai rencontré René Girard et Guy Lacombe, que je remercie pour les entretiens que nous avons eus. C’était intéressant. J’ai choisi Antoine Kombouaré hier soir. Il y a eu beaucoup de sollicitations d’autres coachs, ce qui prouve que le DFCO grandit. Je les remercie tous de l’intérêt porté à notre club. »
 

Les points forts du profil d’Antoine Kombouaré
« C’est un compétiteur, un guerrier. Si les joueurs ne l’ont pas compris il y a quelque temps, et ce n’est pas faute de leur avoir expliqué, il faut vraiment cet esprit de guerrier et de compétiteur. On ne joue pas. Le DFCO est un club professionnel, donc nous avons des salariés, des supporters, des partenaires... Le DFCO représente une ville. Nous savons qu’il est compliqué de monter en Ligue 1, car nous nous sommes battus quelques années pour y arriver... Nous avons réussi à maintenir le club deux saisons en Ligue 1, donc il ne faut pas gâcher les choses. On dit que le DFCO est un club qui, d’année en année, ne cesse de progresser. Mais on savait avec Olivier Dall’Oglio qu’on aurait sûrement une année plus compliquée. Je m’y étais préparé. Dans la vie, on ne fait pas que progresser. Quand on voit qu’il y a des soucis, que les choses se tendent, il faut prendre des décisions. Je l’ai fait. A regrets car on n’arrête pas 6 ans et demi de collaboration avec quelqu’un sans regretter... C’est un peu comme un divorce. La décision est prise, il faut passer à autre chose, et ce qui compte c’est de rentrer dans l’action. Demain à l’entraînement et dimanche contre Montpellier pour maintenir ce club. Nous méritons de nous maintenir en Ligue 1. Nous avons une qualité de joueurs intéressante. Il faut simplement que tout le monde retrouve le moral et la confiance. Avec Antoine, je suis convaincu que nous allons repartir du bon pied et que nous allons retrouver des résultats et maintenir le club. »


Antoine Kombouaré directement dans le grand bain face à Montpellier
« C’était une volonté oui. Et celle d’Antoine de rentrer tout de suite dans le vif du sujet. Il va travailler en étroite collaboration avec son adjoint (Yves Bertucci) et David Linarès. Il a déjà regardé quelques matchs du club, il connaît déjà l’effectif, mais il aura plus de temps la semaine prochaine. David Linarès, que je tiens vraiment à remercier, a fait le boulot en qualifiant l’équipe à Schiltigheim. Ce n’était pas facile, d’autres clubs sont passés à la trappe. C’était très important pour nous, compte tenu de la situation. Il fallait casser cette spirale infernale. Cette semaine, lui et le staff ont continué de faire le boulot. Les joueurs sont prêts et ont hâte de découvrir leur nouveau coach et le nouveau staff. »
 

L’organisation du staff après l’arrivée d’Antoine Kombouaré
« Au niveau du staff, Antoine a un adjoint et un préparateur physique. On a décidé, d’un commun accord, de mettre fin au contrat de Yann Daniélou, qui était un des deux adjoints d’Olivier Dall’Oglio. Benjamin Guy, qui était le préparateur physique du DFCO, est quelqu’un qui est au club depuis 20 ans. Il était hors de question que je m’en sépare, donc je lui ai proposé de retourner à l’association. Ce sont des « dommages collatéraux » suite à la séparation avec Olivier. Pour l’un, comme pour l’autre, je n’ai aucun reproche à leur faire. Antoine Kombouaré arrive avec son équipe et il faut lui laisser la place pour ne pas se retrouver avec trois adjoints et deux préparateurs physiques. Le reste du staff reste en place et David Linarès reste adjoint avec Yves Bertucci. Michel Dufour est le nouveau préparateur physique. »
 

Le Mercato
« On en a parlé avec le coach. Il a fait une analyse, il doit approfondir, rencontrer les joueurs, et en fonction de l’état des lieux qu’il fera, on aura une discussion sur le Mercato. »

Derniers articles