Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Proin vel finibus sapien. Phasellus faucibus ultrices dolor, ut eleifend mauris iaculis id. Nullam ultricies elit a turpis interdum dictum. Morbi venenatis, lorem quis commodo ultricies, urna lectus interdum metus, ut eleifend purus leo et sapien.

Olivier Dall'Oglio : "Une équipe qui n'a pas renoncé"

Après la victoire du DFCO contre Guingamp, les deux entraîneurs ont livré leurs impressions en conférence de presse.

Olivier Dall'Oglio

"Je suis soulagé après le scénario un peu particulier qu'on a vécu à Toulouse. Ce soir, c'est un scénario complètement différent et qui tourne enfin de notre côté. Le football est cruel, on en a fait l'expérience depuis quelques semaines. Aujourd'hui, on était dans une difficulté énorme, on a essayé de préserver ce point du match nul car on n'arrivait pas à garder ce ballon. Derrière, il y a ce fait de jeu qui est venu nous aider. Je pense que ça va faire du bien dans les têtes. On attendait de débloquer le compteur. C'était un match important pour les deux équipes. Deux équipes qui sont dans le doute, dans le trou. Ca n'a pas donné non plus un très grand spectacle. On a vu beaucoup de fébrilité des deux côtés. Je retiens cette victoire. Je ne sais pas si c'est un renouveau parce qu'il y a plein de matchs qui vont s’enchaîner encore. On est aussi embêté par les pépins, les blessures, des suspensions qui arrivent. Il y a certainement d'autres équipes qui sont dans le cas aussi. Novembre et décembre sont toujours des mois délicats. Ce que je sais c'est qu'on a pris trois points très importants au niveau psychologique...même si on y travaille beaucoup et qu'on essaie d'aérer l'esprit des joueurs, on voit bien qu'il est encore un peu embrumé. Ce que j'ai vu c'est une équipe qui n'a pas renoncé, qui est là, présente, qui joue avec ses moyens actuellement. Les moyens vont venir, ce sera beaucoup plus spectaculaire dans quelques temps. Pour l'instant c'est plutôt laborieux dans le jeu mais les garçons ont été présents. J'ai senti une vraie équipe qui ne voulait pas lâcher. C'est un très gros point pour moi."

Jocelyn Gourvennec

 "C'est une déception énorme sur le résultat bien évidemment mais avant le résultat, c'est une déception sur l'équipe et sur le fait qu'on ait fait qu'une mi-temps. La première mi-temps est indigne d'une équipe qui veut aller chercher son maintien en terme d'intensité et d'idées de jeu. On n'a pas joué au foot en première mi-temps. Dijon a beaucoup allongé et nous on a fait pareil sauf que eux avaient réussi à marquer un but. On est piégé sur une demie occasion : un centre assez anodin sur lequel on ne défend pas bien. En deuxième mi-temps, il y a eu une réaction, on a pris l'ascendant. On a mis beaucoup plus d'intensité, beaucoup plus de courses, ce qui nous ressemble plus. On a réussi à revenir logiquement au score. Après, on a travaillé pour que cela bascule favorablement sur toute la fin de match. Dijon avait des difficultés à finir, ils étaient 10 en plus. Et puis voilà, il s'est passé ce qui s'est passé."

 

Derniers articles