Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Proin vel finibus sapien. Phasellus faucibus ultrices dolor, ut eleifend mauris iaculis id. Nullam ultricies elit a turpis interdum dictum. Morbi venenatis, lorem quis commodo ultricies, urna lectus interdum metus, ut eleifend purus leo et sapien.

S.Jobard avant Nîmes : "Faire de ce match un moment fédérateur"

Le DFCO retrouve la Ligue 1 Conforama ce samedi à Gaston-Gérard, un match qui peut être fédérateur pour l'entraîneur dijoonnais Stéphane Jobard. Retrouvez les principaux points abordés en conférence de presse.
 

Point infirmerie

"Marié, Coulibaly et Tavares et Samaritano sont les 4 blessés du week-end. Julio reprend progressivement, il devrait être opérationnel le week-end prochain. Senou a une grosse semaine avant d"être opérationnel. On pourra peut-être l'incorporer sur la semaine à trois matchs. Fred a eu une alerte la semaine dernière, on l'avait stoppé le week-end. Il a un problème avec son mollet."
 

La trêve internationale

"Elle a fait du bien car, effectivement, on est sorti un petit peu de cette spirale négative. On a coupé avec la compétition. Elle a permis d'intégrer les nouveaux joueurs car ils étaient tous là, ils ne sont pas partis avec leur sélection. C'est plutôt bien pour créer des connexions entre eux. Par contre, il y a eu le fait que quelques internationaux ne soient pas là donc c'était plus difficile de travailler avec le groupe. Aujourd'hui, à J-2, c'est la première fois que j'ai mon groupe en entier. Il y a des joueurs qui viennent de découvrir nos recrues."
 

Une première victoire ?

"Contre Nîmes, ça peut être notre première victoire donc un moment sympa à vivre. Ca peut être un moment charnière de la saison. Il faut vraiment enrayer cette spirale négative. L'idée, comme j'ai un nouveau groupe aujourd'hui, c'est d'enclencher un nouveau départ. Forcément que les joueurs sont conscients de l'importance de ce match là, nous aussi. On a envie que ce soit un moment fédérateur pour lancer notre saison."
 

Nîmes a des arguments

"L'ADN de Nîmes reste le même. C'est une équipe qui se projette très vite vers l'avant et qui a de la qualité notamment sur ces éléments offensifs avec Fehrat qui fait un gros début de saison, Philippoteaux qu'on a conu chez nous et qui reste sur deux bonnes prestations et Ripart qui est l'une des révélations du championnat l'année dernière. Ils ont des arguments à faire valoir. C'est une équipe qui avait contré Dijon à maintes reprises l'année dernière, on va essayer d'éviter de se faire contrer à domicile."
 

Un manque de concentration

"Ce manque de concentration me gêne dans les zones cruciales. De chaque côté du terrain, c'est gênant que ce soit pour convertir des occasions ou pour en conceder. C'est là où il faut corriger le tir. C'est dans ces 30 derniers mètres de chaque côté qu'il faut avoir les doigts dans la prise. Il faut avoir des bulles de concentration pendant un match et si on doit être concentré, c'est à ces moments-là. Il faut qu'on grandisse un petit peu. Je vais découvrir mes recrues dans le cadre de la compétition, je suis curieux de voir comment ils vont se comporter. Ca va être l'enseignement à tirer de ce week-end."
 

De nouvelles forces offenvives

"Les quatre recrues offensives ont des profils différents. Après une grosse semaine d'entraînemennt avec eux, on peut dire qu'on ne s'est pas trompé sur les qualités entrevues sur les vidéos. Ils ont vraiment un plus offensif avec des profils différents les uns des autres. C'est intéressant car cela va m'apporter différentes options. On a un joueur qui est un point d'appui, un peu un Julio bis, avec Cadiz. Un joueur avec la même mobilité. C'est intéressant un grand gabarit qui se déplace. C'est quelqu'un qui pèse sur les défenses. On a des dévoreurs d'espaces comme Mavididi qui va très vite sur les premiers appuis. Pereira est un peu la caricature du joueur brésilien. Il est très élégant à voir jouer, une belle qualité de pied. Et Chouiar qui, pour un jeune joueur, n'a pas conscience de l'immensité de son potentiel. Il est capable de tout faire. Il a des appuis très intéressants qui peuvent déstabiliser dans le un contre un."
 

Produire du jeu

"On ne va pas se travestir car, effectivement, si on a fait venir des joueurs de ce calibre-là, c'est pour produire du jeu. On va s'appuyer dessus, c'est l'ADN du club. Maintenant, il faut aussi qu'on ait conscience qu'au football il y a un temps où on a le ballon, et un temps où on ne l'a pas. Sur le temps où on ne l'a pas, on manque parfois de coordination sur les courses défensives pour réduire les espaces et être agressif sur le porteur du ballon. Mais après, j'ai tendance à penser que pour faire mal à l'adversaire il faut bien utiliser le ballon. Si on ne fait que de le rendre, ça peut être compliqué sur la durée."

Derniers articles