Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Proin vel finibus sapien. Phasellus faucibus ultrices dolor, ut eleifend mauris iaculis id. Nullam ultricies elit a turpis interdum dictum. Morbi venenatis, lorem quis commodo ultricies, urna lectus interdum metus, ut eleifend purus leo et sapien.

Laurent Ciman : "Le train ne passe qu'une fois"

La dernière recrue du Mercato dijonnais s"est exprimée devant la presse ce vendredi matin. Après une semaine d"entraînement, Laurent Ciman s"est livré sur ses sensations et sur son nouveau club. 

 

Son état physique

" L'état physique, il est bon ! J'étais en plein championnat de MLS. Le coach m'a juste laissé un peu de temps pour m'habituer au décalage horaire parce que ça fait mal (rires). Je commence à trouver les nuits bonnes, c'est un bon point. Sur le terrain en tous cas, je me sens bien. "


Son choix de rejoindre le DFCO

" J'étais en fin de contrat, Los Angeles n'était pas prêt à négocier pour le moment… A 33 ans, le train ne passe qu'une fois. J'étais en contact avec Dijon depuis un moment. Pour plusieurs raisons, ça ne s'est pas fait. On en a discuté avec ma femme et cela s'est très bien passé. C'était le moment ou jamais, je suis content d'être ici. "


Ses objectifs

" J'espère bien m'intégrer dans l'équipe et avoir le maximum de bons résultats. Je viens ici pour apporter mon expérience et gagner le plus de matchs possible. Je ne viens pas en tant qu'incontournable. Je travaille dur à l'entraînement, le coach fera ses choix. "


Dijon, un choix aussi familial

" Comme a dit le président, c'est un club familial. Ça joue beaucoup pour moi. La famille, c'est le plus important. J"ai l'aide du club et du président (ndlr : pour les soins de sa fille), j'ai eu sa parole. Il faut leur laisser le temps de s'installer, ils sont encore en Belgique. Tout sera mis en place pour ma fille, j'en suis sûr. "


La suite de sa carrière

" Je viens d'arriver à Dijon. Je m'y vois au moins pendant trois ans si tout va bien et si l'option est levée. Je suis bien ici, et je ne suis pas loin de ma famille, c'est vraiment important. Je suis le genre de gars qui mange des barbecues à la maison plutôt que d'aller au restaurant. Il y aura donc plusieurs aller-retours entre la France et la Belgique. Je suis très content d'être ici. "


Son avenir en sélection

" Roberto Martinez (ndlr : le sélectionneur de la Belgique) m'a laissé un message. Il m'a dit que les deux prochains matchs sont une suite de la Russie, en quelque sorte… Je laisse le coach jouer ces matchs-là et je l'appellerai une fois que cela sera passé. "