Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Proin vel finibus sapien. Phasellus faucibus ultrices dolor, ut eleifend mauris iaculis id. Nullam ultricies elit a turpis interdum dictum. Morbi venenatis, lorem quis commodo ultricies, urna lectus interdum metus, ut eleifend purus leo et sapien.

La Confin'terview de Fouad Chafik

Pour le second numéro, c'est Fouad Chafik qui s'est prêté au jeu de la Confin'terview. En confinement dans le Sud de la France, le latéral dijonnais évoque son quotidien, agencé entre séance de sport et moments avec ses proches.
 

Ton lieu de confinement ?
" Actuellement, je suis chez mes parents avec ma sœur, mon neveu et ma nièce dans une petite commune située entre Montélimar et Avignon. "

Comment occupes-tu tes journées ?
" Dès que je me lève, je prends mon petit-déjeuner. Après, je fais un peu les devoirs avec les enfants de ma sœur. Je m'occupe du plus petit de mon côté. L'après-midi, on fait plusieurs activités : des jeux de société, ou on s'amuse dans le jardin. Ensuite, en fin d'après-midi, vers 18h, je fais ma séance de sport quotidienne en suivant les instructions du staff. Enfin, le soir, je m'occupe sur les réseaux sociaux, et je regarde quelques séries. "

Qu'est-ce qui te manque le plus ?
" Ce qui me manque le plus, c'est le terrain, l'ambiance du vestiaire, et aussi les moments avec les supporters à la fin des matchs. "

Comment vis-tu le manque de football ? Comment essayes-tu de le compenser ?
" J'essaye de compenser ce manque en faisant ma petite séance de sport quotidienne. Après, il y a pas mal de ballons dans le jardin, donc j'essaye de toucher la balle en jouant avec mon neveu. Ça ne compense pas beaucoup, mais on essaye quand même de s'amuser un petit peu. "

Avec quel joueur aimerais-tu être confiné ?
" Avec Nayef Aguerd, car on est tout le temps ensemble, que ce soit au foot, ou après. Les seules fois où on n'est pas ensemble, c'est quand on dort (rires). "

Avec quelle star aimerais-tu être confiné ?
" Avec Ronaldinho, parce que ça pourrait être intéressant au niveau du football, ça serait pas mal de faire des jongles dans le jardin. Au niveau technique, c'est l'un des meilleurs. Et puis c'est un joueur que j'appréciais voir jouer quand j'étais plus jeune. "

Tu gardes l'habitude de mettre le réveil le matin ?
" Je suis quelqu'un qui se lève assez tôt. Même sans réveil, je me lève au maximum à 9h30. Je suis toujours aux aguets avec l'habitude des entrainements le matin. C'est l'horloge biologique qui parle. "

Comment ça se passe au niveau des cheveux et de la barbe pendant cette période ?
" Ah là j'ai tout laissé pousser (rires) ! Il n'y a pas de coiffeur, et je n'ai pas envie de me les couper tout seul, même si ma coupe est plutôt simple. Pour l'instant, je laisse encore pousser un petit peu. Quand on reprendra les entraînements, il faudra que je passe par la case coiffeur avant. C'est la première chose que je vais faire à la fin du confinement (rires). "

Côté cuisine, tu arrives à t'en sortir ? Quel est le plat que tu manges le plus ?
" Comme je suis chez mes parents, il y a ma mère et ma sœur qui cuisinent très bien. Je les laisse faire. Moi, je mange, et j'apprécie plutôt bien (rires). Sur les dernières semaines, on a mangé pas mal de gratin dauphinois, car ma mère sait que j'aime particulièrement ce plat (rires). "

C'est toi qui gère les devoirs de ton neveu et de ta nièce ?
" Je m'occupe principalement du plus petit, qui est en moyenne section. On fait un peu de calcul, de lecture et il apprend les lettres de l'alphabet. Il y a pas mal de travail à faire quand même. "

Tu as le temps pour faire des choses que tu ne faisais pas ou plus. Laquelle en particulier ?
" Ce que je fais le plus en cette période, c'est de profiter de ma famille. Avec le football, je ne les voyais vraiment pas souvent. Je rendais visite à mes parents tous les deux mois. Je les vois tous les jours maintenant. Le confinement se passe beaucoup mieux en ayant ses proches à côté. "

As-tu tenté le challenge avec le PQ ?
" Un petit club amateur du département m'a envoyé le challenge, donc j'ai essayé de relever le défi. Je leur ai transmis ma vidéo. Je m'y suis repris à deux fois, mais ça s'est bien passé. Le premier essai n'était pas concluant (rires). Si j'avais dû nominer un coéquipier, j'aurais dit Romain Amalfitano, parce que je pense qu'il n'aurait même pas essayé de le faire (rires). "

Derniers articles