Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Proin vel finibus sapien. Phasellus faucibus ultrices dolor, ut eleifend mauris iaculis id. Nullam ultricies elit a turpis interdum dictum. Morbi venenatis, lorem quis commodo ultricies, urna lectus interdum metus, ut eleifend purus leo et sapien.

Stéphane Jobard avant DFCO - Rennes : "J'attends une révolte"

Après une dernière séance collective au stade Gaston-Gérard pour préparer le match DFCO - Stade Rennais (vendredi à 19h00), Stéphane Jobard a répondu aux questions des médias en conférence de presse.

 

Le point sur l’infirmerie

« Romain Amalfitano arrive en fin de guérison. Il passe un examen aujourd’hui pour voir s’il peut retoucher le ballon la semaine prochaine. Il faudra encore une semaine à 15 jours pour qu’il nous retrouve sur les séances collectives. Roger Assalé a une lésion musculaire aux adducteurs, il ne sera pas disponible ce week-end. On va attendre pour se positionner sur le week-end. Et nous avons également Yassine Benzia qui essaye de retrouver la plénitude de ses moyens. On ne se met pas d’échéances, nous verrons l’évolution de ses progrès. »


Un retour tardif des internationaux

« Les retours sont échelonnés sur trois jours. J’ai encore deux joueurs qui ne sont pas arrivés (Celina et Diop). Je ne les ai donc pas eus sur les derniers entraînements. Ils ont joué tous les deux mercredi soir... C’est la problématique des sélections avec un calendrier hyper serré, mais je ne suis pas le seul à être soumis à ce régime. Il faut qu’on s’adapte. Le positif, c’est qu’il n’y a pas de blessure. »


Bersant Celina et Pape Cheikh Diop ont joué mercredi

« 48 heures après un match, c’est là que l’organisme est le plus entamé. Quand on joue tous les trois jours, on a déjà cette problématique, donc imaginez 48 heures après... Faire un match plein et entier, ça me paraît compliqué. Nous sommes les employeurs, mais nous n’avons pas nos joueurs à disposition... Nous sommes comme tous les clubs de Ligue 1, on s’adapte. »


Un Stade Rennais taillé pour gagner

« Je suis admiratif de l’effectif dont dispose Julien Stéphan. Je trouve qu’il est de qualité et en quantité. Je pense qu’ils sont armés pour jouer la Ligue des Champions. Même s’il y a des absences demain, cette équipe restera compétitive. Avant leur match de Ligue des Champions, Julien Stéphan a prévenu ses troupes. Pour l’avoir vécu avec Marseille, c’est plus dur de se remobiliser après les matchs européens. Avant, la problématique n’est pas la même par rapport à l’état de fraîcheur. On parle plus de l’état psychologique, mais je pense qu’ils ne seront pas plus impactés que ça... Certains auront une place à gagner pour Krasnodar. »


Une mise au point après Bordeaux

« Sur la quinzaine, je n’avais que quatre titulaires de Bordeaux, donc c’était difficile de reparler du match quand les concernés sont absents. On a fait un bref retour ce matin. Le Président s’est exprimé face aux joueurs. Les choses ont été dites clairement face aux joueurs. Ce qui nous a fortement déplu, ce sont les attitudes et ce grand écart avec ce qui était un match de référence contre Montpellier. C’était le vide contre Bordeaux. J’attends que demain, le match de Rennes me dise qui est mon équipe, où elle se situe. »


Une révolte attendue !

« J’ai un groupe qui est capable de tout, et donc même de battre Rennes. Quand on joue une équipe de ce niveau, il y a une sorte de mobilisation naturelle qui se fait. Cela mobilise les ressources de chacun à haut niveau. J’attends qu’il y ait une réaction et un moment de révolte de la part de mes joueurs. »