18 mai 2024

Benoît Tavenot : « On a fait ce qu’il fallait »

  • National

Le DFCO a terminé de la plus belle des manières sa saison en dominant Rouen 5 buts à 0. Retrouvez les réactions de Benoît Tavenot, Jordan Marié, Saturnin Allagbé et Rayane El Khamali.

Benoît Tavenot : « J’étais furieux d’apprendre la tenue du match au dernier moment, mais je voulais vraiment le jouer. Félicitations aux joueurs, ils ont trouvé les ressources pour répondre présents et se reconnecter sur ce dernier match. Je suis très content ce soir, même si c’est sévère pour Rouen parce que tout est allé contre eux ce soir, mais c’est que nous, on a fait les choses qu’il fallait aussi.

On ne réécrit pas les championnats. Chaque performance écrit la performance du week-end suivant. Il nous a manqué un bout. Le mois de mars a été terrible pour nous. A nous d’apprendre des erreurs qu’on a commises et de repartir sur une saison aboutie avec une montée au bout, sachant que le National la saison prochaine sera très relevé, mais c’est une belle compétition. Il va y avoir 10 – 12 équipes prétendantes à la montée, il va falloir bien travailler à l’intersaison, bien recruter pour compléter l’équipe, pour bien repartir sur de bonnes bases. »

Jordan Marié : « C’est la meilleure manière de conclure, et notre série, et la saison. On s’est fait plaisir sur ce match là. On a eu beaucoup de réalisme, le score est peut-être un peu sévère pour Rouen. Mes passes décisives font plaisir, ça fait plaisir d’être acteur de ce succès. On va bien se reposer. »

 

Saturnin Allagbé : « C’était important. C’était pas évident de venir jouer ici dans ce contexte. Le match a eu lieu, on a eu les ressources nécessaires pour le jouer. A Dijon, j’ai trouvé des gens bons humainement. Même si sportivement, ça a été compliqué depuis mon arrivée, je ne garde que ce côté positif. C’était important de finir sur une bonne note, de prendre du plaisir. On a répondu présent collectivement, on n’a pas pris de but. Je pars la tête haute, c’est le plus important.  »

 

Rayane El Khamali : « Une première titularisation, ça fait énormément plaisir. J’avais à cœur d’aider l’équipe. Je n’entends plus rien quand je reçois le ballon de Jordan Marié, je sais juste que je suis face au gardien. Après j’ai un éclair de lucidité et le coup d’œil pour savoir que je peux faire la feinte. Cette saison, j’aurais beaucoup appris sur moi, sur mon football, sur mon mental. Ça n’a pas été une saison simple niveau mental, avec beaucoup de frustration, mais j’avais à cœur de tout donner toute l’année à entraînement, pour être exemplaire. Je savais que mon travail allait aider le collectif. J’avais à cœur de progresser. « 

partager cet article

À lire aussi